LVMH Prize

Inauguré en novembre 2013, le LVMH prize a pour but d’honorer et soutenir les jeunes créateurs du monde entier. Chaque année, deux jeunes créateurs et trois étudiants en école de mode reçoivent un prix. Depuis 2013, on compte plus de 5000 personnes venant de 102 nationalités différentes ayant participé au concours.

Comment s’organise le concours ? Après que les candidats aient été pré-sélectionnés, ils sont évalués par une soixantaine d’experts de la mode, parmi lesquels on compte Naomi Campbell, Edward Enninful, Amanda Harlech, Carine Roitfeld, Karlie Kloss, Suzy Menkes, Carla Sozzani, Stefano Tonchi ou encore Natalia Vodianova. Ils ont pour rôle de choisir les quelques finalistes qui auront l’honneur de présenter leurs collections dans un showroom lors de la fashion week de mars. 

lvmh-prize-2017_experts-portraits.jpg

La décision finale est prise par le jury, composé des directeurs artistiques et membres du comité de LVMH. Il s’agissait cette année de Clare Waight Keller (GIVENCHY), Jonathan Anderson (LOEWE), Kris Van Assche (BERLUTI), Maria Grazia Chiuri (CHRISTIAN DIOR), Nicolas Ghesquière (LOUIS VUITTON), Delphine Arnault, Jean-Paul Claverie et Sidney Toledano.

Quelles sont les modalités du concours ? Tout d’abord, la compétition est ouverte à tous les créateurs du monde entier de moins de 40 ans. Ils doivent avoir déjà créé au minimum deux collections. LVMH offre au gagnant un prix de 300 000€ ainsi qu’un soutien d’une année. Ce soutien n’est pas seulement financier, mais aussi technique et rassemble des domaines divers et variés comme la propriété intellectuelle, la production, la distribution, l’image ou encore la publicité.

 

Ensuite, un deuxième prix, le Graduates prize, est décerné à trois étudiants en école de mode. Ils reçoivent chacun 10 000€ et l’opportunité de travailler pendant un an dans l’une des Maisons de LVMH. Enfin, le jury décerne un prix spécial, renommé « Karl Lagerfeld Prize » en hommage au couturier disparu plus tôt cette année.

Depuis sa première édition en 2013, le LVMH Prize a récompensé de nombreux talents parmi lesquels on compte Simon Porte Jacquemus, Grace Wales Bonner, Marine Serre, Masayuki Ino ou encore Rok Hwang. 

2000x1100-1584x872.jpg

Cette année, les 8 finalistes à présenter leurs créations dans l’auditorium de la Fondation Louis Vuitton étaient : 

  • Le japonais Kunihiko Morinaga (ANREALAGE)

  • L’anglaise Bethany Williams (BETHANY WILLIAMS)

  • L’américaine Emily Adams Bode (BODE)

  • L’israélien Hed Mayner (HED MAYNER) 

  • Le nigérien Kenneth Izedonmwen (KENNETH IZE)

  • L’américain Spencer Phipps (PHIPPS)

  • Les anglais Stefan Cooke et Jake Burt (STEFAN COOKE)

  • Le sud africain Thebe Magugu (THEBE MAGUGU)

Ce fut l’actrice Alicia Vikander qui eut l’honneur d’annoncer le nom du gagnant du « LVMH Prize » : c’est Thebe Magugu, 26 ans, qui remporte cette sixième édition du concours. Basé à Johannesbourg, le créateur joue avec les volumes et le mix des matières dans les silhouettes qu’il crée pour les femmes. Le « Karl Lagerfeld Prize » fut quant à lui décerné à Hed Mayner qui crée pour les hommes un vestiaire à la fois moderne et déstructuré. Enfin, le « Graduates Prize » a été attribué à Alice Paris (Accademia Costume & Moda, Rome), Daisy Yu (Central Saint Martins, Londres) et Juliette Tréhorel (Atelier Chardon Savard, Paris) qui, en plus de leur prix, rejoignent respectivement les Maisons GIVENCHY, LOUIS VUITTON et CHRISTIAN DIOR.

Apolline VICTOIRE